Tequila

Les Olmèques consommaient déja il y a 3000 ans le jus de l'agave que l'on recuille à partir du bulbe, poétiquement appelé coeur de la plante (piña). Ce jus fermentant très vite en pulqué laiteux, il semble que les Olmèques connaissaient déja ce breuvage. Cette boisson qui plongait dans un état second était secrètement gardée par les prêtres Olmè...

Les Olmèques consommaient déja il y a 3000 ans le jus de l'agave que l'on recuille à partir du bulbe, poétiquement appelé coeur de la plante (piña). Ce jus fermentant très vite en pulqué laiteux, il semble que les Olmèques connaissaient déja ce breuvage. Cette boisson qui plongait dans un état second était secrètement gardée par les prêtres Olmèques et distribuée une fois dans l'année à la fin du calendrier pour chasser les pensées sur la mort.


Peu de temps après la conquête du Mexique par Hernàn Cortés en 1521, les Espagnols apportèrent les premiers alambics dans le pays. Les premiers essais de distillation du pulqué, qui ne contient que 5 à 7% d'alcool, ne permirent pas d'augmenter le degré d'alcool car le jus laiteux de l'agave se prêtait mal à l'opération. Toutefois, la méthode qui consistait à faire cuire le coeur de l'agave avant d'en presser le jus et de le fermenter apporta les résultats souhaités et le jus put alors être soumis à distillation.


C'est ainsi que l'on obtint l'arôme fumé caractéristique de la téquila, que l'on appela simplement mezcal, et qui désigne dans la langue nahuatl le coeur de l'agave.

Lire la suite

Tequila

Tequila Il y a 11 produits.

Résultats sur 11.
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    Nez : fondant aux notes vanillées sur des parfums d’agave, d’ananas séché et de muscade avec de légères pointes terreuses. Bouche : ronde et souple subtilement asséchante, des arômes d’agrumes rôties, de fleurs séchées avec des traces minérales poussiéreuses, des notes de sel et de crème. Final : fondant marqué par le poivre blanc s’estompant sur des...

    43,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    Nez : des arômes prononcés d’agave et d’agrumes, associés à des notes de fruits comme la goyave. Bouche : légèrement sucré, accompagné par des arômes intenses d’agave. Equilibré et tendre. Final : doux avec des saveurs de poivre noir et d’herbes.

    43,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    26,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    17,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    23,00 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    34,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    35,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    Tequila 1800 Anejo 38% 70cL

    34,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
  • Rupture de stock

    0 Commentaire(s)

    Tequila 1800 Reposado 38% 70cl

    33,90 €
    Ajouter au panier
    Rupture de stock
Résultats sur 11.

Les Olmèques consommaient déja il y a 3000 ans le jus de l'agave que l'on recuille à partir du bulbe, poétiquement appelé coeur de la plante (piña). Ce jus fermentant très vite en pulqué laiteux, il semble que les Olmèques connaissaient déja ce breuvage. Cette boisson qui plongait dans un état second était secrètement gardée par les prêtres Olmèques et distribuée une fois dans l'année à la fin du calendrier pour chasser les pensées sur la mort.


Peu de temps après la conquête du Mexique par Hernàn Cortés en 1521, les Espagnols apportèrent les premiers alambics dans le pays. Les premiers essais de distillation du pulqué, qui ne contient que 5 à 7% d'alcool, ne permirent pas d'augmenter le degré d'alcool car le jus laiteux de l'agave se prêtait mal à l'opération. Toutefois, la méthode qui consistait à faire cuire le coeur de l'agave avant d'en presser le jus et de le fermenter apporta les résultats souhaités et le jus put alors être soumis à distillation.


C'est ainsi que l'on obtint l'arôme fumé caractéristique de la téquila, que l'on appela simplement mezcal, et qui désigne dans la langue nahuatl le coeur de l'agave.